Danse Tahitienne : Culture et Apprentissage

Plus qu’une danse, une histoire

La danse tahitienne est originaire de Polynésie française. C’est au moment de la colonisation de la Polynésie au 18ème siècle, que la danse traditionnelle fut interdite car les mouvements étaient jugés explicitement sexuels. De même ils décidèrent d’abolir toute trace de leur ancienne culture. Pour se faire ils interdirent les tatouages, les temples et les sculptures. En prétextant qu’il s’agissait d’œuvres démoniaques. Le tamure fut perçut comme une danse sensuelle et excitante ce qui était dangereux pour les colons.

Il y a encore un fort respect des traditions dans la danse tahitienne. Avant, chaque famille possédaient une danse et il était mal vu de pratiquer cette danse sans un membre de la famille à qui elle appartenait. En effet, c’est pour cela que les jeunes danseurs se recueillent auprès des personnes âgés pour entendre leurs recommandations et leurs chants. De même, il arrive souvent que les personnes âgées assistent aux cours de danse pour corriger les erreurs.

Il existe différentes variantes de la danse tahitienne avec pour chacune d’entre elles des instruments qui leurs sont propres. Nous allons nous y intéresser un peu plus loin.

Le mouvement de danse se partage entre des mouvements lents des bras et des jambes et des mouvements plus rapides des hanches qui vont aux rythmes des percussions et des tambours.

Les mythes et les légendes autour de la danse

Il est intéressant de remarquer que chaque mouvements en danse tahitienne a une signification particulière en rapport souvent avec leurs dieux et leurs croyances. Dans certaines danses, chaque danseuses représentent un élément tel que l’eau, la terre, l’air, le feu.

Chaque gestuelle des bras ou des mains s’accompagnent d’une légende.

 

Des cultures différentes et une multiplicité de danse

Le Tamure est une des danses les plus populaire. Il s’agit à l’origine d’une danse de couple.

L’Otea est une danse guerrière exécuté sous le rythme de percussion. Elle représente la danse la plus appréciée et noble chez les Polynésiens.

Les danses marquisiennes expriment des légendes des îles marquises. Ces danses durent quelques minutes et doivent être précédé d’un rituel sacré. D’autres danses peuvent être plus longues mais n’excède pas 20 minutes car cela peut devenir difficile de tenir pour les chanteurs.

 

L’hivinau, il s’agit d’une danse que l’on pratique en cercle, accompagné de tambours et de chants d’hommes. Les danseurs répondent en chœur aux chants des chanteurs.

L’aparima se danse en colonne. Les danseurs y répètent des scènes de la vie quotidienne harmonieusement. La danse est s’accompagne de chant, de guitare et de ukulele.

Comment apprendre à danser la danse tahitienne

Commencer seul chez soi ou dans un cours ?

Nous vous recommandons d’apprendre la danse tahitienne lors de cours prévu à cet effet car les vidéos tutoriels sont assez rare sur les réseaux.

Le secret des vahinés : lorsque les genoux sont fléchis, ainsi on peut plus facilement tendre la jambe, la hanche se lève du même côté.

Des cours de danse tahitienne existent à Paris en voici quelques exemples :

Dans le 20e arrondissement parisien venez essayer de vous déhancher comme miss Tahiti. Il existe depuis peu un cours pour les débutantes alors plus d’excuse !

Comment se perfectionner en danse tahitienne ?

L’entraînement est votre meilleur allié si vous voulez vous améliorer rapidement. Toutefois à la différence des entraînements d’autres danses. Les professeurs de danse tahitienne entraînent leurs élèves à balancer leurs hanches d’abord sans musique puis avec le rythme des tambours ainsi ils vont de plus en plus vite sans que vous puissiez vous apercevoir du travail fourni. Ensuite, vous pouvez vous entraîner à d’autre style de danse afin d’acquérir un meilleur sens du rythme.

Pour celles qui veulent essayer un style de danse qui les aideront à avoir un déhanchement plus saccadé, nous conseillons la danse orientale. La danse orientale est une danse sensuelle qui demande un bon coup de déhancher.

Les pas de bases

Le horo est utilisé pour les entrées et les sorties de scène. Il s’agit des pas rapides pour avancés.

Les pas de danse des vahinés

le tamau est un balancement des hanches de gauche à droite. Il est également appelé le pas des grands-mères. Et se danse sur la pointe des pieds.

Le varu est le fait d’effectuer un huit avec les hanches, cela en coulissant les pieds.

Le vehe consiste à soulever les deux talons en même temps avec ou sans balancement des hanches.

Les pas de danse des hommes

Le pa’oti est un mouvement de jambes comme des ciseaux.

La tenue des vahinés et des danseurs tahitiens

Il est très difficile de trouver de véritables tenues de vahiné hors du contexte de soirée costumé malheureusement. Et pour cause, les tenues sont artisanales c’est à dire qu’il faut les confectionner à la main ou trouver la main d’un expert avisé.

Devenez la plus belle vahiné

Le costume des danseuses vahinés est fort de sens et de symbole. En effet, les végétaux sélectionnés respectent la tradition et les mythes.

Pour être davantage dans l’ambiance, portez une jupe de paille.

VOIR LA JUPE

VOIR LA BRASSIERE

Parez-vous de votre plus beau collier de fleurs exotiques.

VOIR LES BARRETTES A CHEVEUX

Le secret des sublimes cheveux des vahinés

En effet, la réputation des longues chevelures polynésiennes n’est plus à refaire. Vous serez surprise de la simplicité de leur routine capillaire.  Pour assurer une brillance et une  repousse rapide des cheveux. Les polynésiennes utilisent du lait de coco et de l’huile de coco dans leurs cheveux.

 

Quels sont les bienfaits de la danse tahitienne ?

Est-ce que la danse tahitienne fait maigrir ?

Cette danse travail les hanches et les cuisses pour exécuter des mouvements rapides et rythmés aux percussions traditionnelles. Comme nous venons de le dire, cette danse met en pratique des mouvements qui travaillent essentiellement le bas du corps. De quoi faire rêver les femmes qui veulent affiner leur silhouette.

Toutefois si vous voulez maigrir et vous muscler de manière efficace. Nous vous conseillons de commencer de faire de la Zumba ou de la danse brésilienne : la samba qui ressemble assez à la danse tahitienne. Cela vous permettra de progresser en douceur et de découvrir d’autres danses par la même occasion.

Les compétitions de danses tahitienne

Ori Tahiti 2018

Il s’agit d’un événement qui a lieu tous les deux ans. Il a été créer en 2016 par une association locale : Nonahere. La compétition accueille les catégories suivantes : les groupes, les musiciens solos, le meilleur costume, Orero. Pendant cet événement vous pourrez assister à des sports traditionnels et des concerts de chants traditionnels. Néanmoins il faudra faire le voyage jusqu’à Tahiti !

Vous avez trouvé cet article grâce aux mots : tahiti nui – musique tahitienne – percussionniste – tahiti ora – calédonie

Danse Tahitienne : Culture et Apprentissage
5/5 (3 notes)
2 février 2019

1 réponses sur "Danse Tahitienne : Culture et Apprentissage"

  1. Ca fait rêver ces tenues on peut vraiment danser avec ça en cours ??

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© Classmap 2019. Tous droits réservés.