Histoire du hip-hop

La culture Hip-Hop / L’histoire du Hip-Hop

Qu’est ce que le hip-hop?

Le hip-hop est un genre musical qui s’accompagne de chants et de rap. Il s’introduit aux Etats-Unis en tant que mouvement culturel en 1970. Le hip-hop tire son origine des ghettos noirs et latinos des Etats-Unis même si il ne tardera pas a s’étendre dans l’ensemble du pays, puis dans le monde entier. Ce qui donnera naissance à une culture urbaine importante. Ce qu’il faut noter c’est que l’origine sociale du hip-hop est étroitement liée aux mouvements identitaires réprimés tel que celui des Black Panthers.

Un petit point étymologique s’impose ! En effet, en anglais « To be a hip » signifie « être à la mode » ou « être dans le vent » en français. De même, « To hop » en anglais veut dire « sauter » en français. On peut en déduire que le hip hop serait au frontière entre un effet de mode, un style de danse et un style de vie. Même si on se doute bien après toutes ces années que le hip-hop a dépassé le stade d’un effet de mode éphémère pour se hisser en tant que genre musical à part entière.

Les influences rap, disco, funk

Les influences du hip-hop sont diverses et variés mais ont peut en cité quelques-une telles que celles-ci :

Même si le disco est un genre musical qu’on aurait du mal à comparer avec le hip-hop au premier abord. Le disco reste une des premières influences du hip-hop. En effet, on peut voir que le hip-hop est une  « réponse directe à la disco européanisée» puisque les premières chansons hip-hop se basent le plus souvent sur des boucles musicales de style hard funk.

Le rap est pionnier dans la catégorie. En effet, le rap, va clairement influencer le hip-hop au niveau musical et vestimentaire. La culture urbaine du skateboard et du graffiti est étroitement liée à la culture du rap et ensuite à celle du hip-hop. Car, le graffiti est un moyen de réappropriation de l’espace publique. Le graffiti participe au réaménagement urbain par les jeunes de quartier difficile. Le graffiti étant d’abord un signature avant d’être repris par différents modes artistiques comme la stylisation, la géométrisation et l’équilibre.

Pays d’origine : les Etats-Unis

 

Même si les Etats-Unis et plus précisément New-York, sont les berceaux du Hip-hop suite à son expansion après sa vague de popularité. Le hip-hop ne tarde pas à conquérir le cœur des français. C’est en 1982 que le hip-hop se fait connaître en France pour la première fois grâce à la tournée de New York City Rap.

 

Le hip-hop : un style de vie sans discrimination

Tous les sexes, toutes les origines sociales

Du côté des filles, le hip-hop est une danse où le sexe n’a que très peu d’importance. En comparaison avec les danses de salon où les femmes ont un rôle précis lors des portés notamment. Au hip-hop, tout le monde est logé à la même enseigne. Aucune tenue n’est assignée aux hommes ou aux femmes. Le plus important étant d’être à l’aise.

Malgré une sexualisation des corps des danseuses, rappeuses et des chanteuses hip-hop dans les clips musicaux. On retrouve tout de même des artistes féminines engagées et indépendantes tel que Princesse Nokia qui a battu des records de téléchargement en ligne et qui a réussit après toutes ces années a garder sa touche féministe et rebelle tout en produisant des titres originaux  de rap, R&B et soul. Malgré le fait qu’elle soit peu connu en France elle obtient tout de même plus de 2, 6 000 000 vues sur  YouTube avec son clip G.O.A.T.

D’un point de vu sociologique, la danse hip hop constitue un mode de socialisation secondaire pour la jeunesse populaire ou issus de banlieue, dit en d’autres termes. Outre les modalités d’apprentissage qui sont similaires aux danses légitimes (danse contemporaine ou classique). La danse hip-hop est sujette  à une plus grande concurrence symbolique du fait de sa féminisation au cours du temps. On parle même de processus d’institutionnalisation légitimiste. Par là nous voulons dire que la danse hip-hop participe à contrôler et ainsi occuper les jeunes en difficultés. De cette façon le hip-hop perpétue en quelque sorte une culture de rue déjà présente dans les quartiers difficiles.

Toutefois, malgré un sexisme moins marqué dans la pratique du hip-hop. On constate une stigmatisation des danseurs hip-hop que l’on considère comme des « jeunes de cités HLM ».

 

Les valeurs véhiculés par le hip-hop

Contre toute attente, le hip-hop est porteur d’un message pacifique engendré par Afrika Bambaataa et de la Zulu. La culture hip-hop prône la pluriracialité, l’amour et la non-violence. On le voit d’ailleurs dans the hip hop declaration of peace (source: zulunation)

Et puis, plus que des valeurs, le hip-hop est un enseignement. Effectivement, le hip-hop est un mot polyphonique. Ce qui signifie qu’il englobe tout autant un style de vie qu’un style de danse.

Une évolution croissante ou plurielle?

Un début contestataire concentré sur la jeunesse de milieu populaire

Comme nous l’avons vu précédemment le Hip-Hop s’est principalement développer en milieu populaire. C’est dans les quartiers du Bronx que la discipline à vu le jour. Et encore aujourd’hui, on a tendance a dévalorisé cette culture urbaine et la classé du côté de la culture illégitime.

D’autre part, nous sommes forcé de constater que les contestations faisant partie intégrante de ce mouvement. On peut voir notamment avec l’histoire de Tupac Shakur un artiste mondialement connu pour son histoire et ses titres incontournables. Tupac est un poète, rappeur et acteur américain. Il est issu d’une famille militante qui a combattu au près des Black Panthers. Il a milité toute au long de sa vie pour être un citoyen socialement engagé. Sa carrière, son charisme, son flow font de lui un des artistes Hip-Hop, Rap et RnB le plus célèbre. De même, sa mort prématurée a contribué a entretenir le mythe de la légende du Hip-Hop. Pourtant, durant son vivant, Tupac a été victime d’environ 5 coups de feu et d’une tentative de vole. Malgré des démêlés judiciaires qui lui on valu plusieurs séjours en prison en raison de plusieurs plaintes cotre lui pour violence et actes brutaux. Tupac reste la figure emblématique de la génération Hip-Hop des années 90. Ces albums en disent long sur les traces qu’il a laissés derrière lui. Par exemple, Thug Life est devenu une expression courante du langage de banlieue. Thug Life était en premier lieu un groupe de Hip-Hop dont Nostorious Big devait faire partie avant de rejoindre le groupe de Puff Daddy. Selon Tupac, T.H.U.G L.I.F.E est l’acronyme de The Hate U (You) Gave Little Infants Fucks Everybody. 

Aujourd’hui le hip-hop ça correspond à quoi?

Aujourd’hui on peut dire que le hip-hop à reçu de nombreuses influences extérieurs. Ce qui rend d’autant plus difficile ça compréhension et sa définition. Afin de vous aider à y voir plus clair nous vous proposons un classement Spotify des albums de rap, hip-hop, R&B les plus écoutés.

source :The Views

 

Albums les plus écoutés :

1. Divide – Ed Sheeran
2. More Life – Drake
3. DAMN. – Kendrick Lamar
4. Starboy – The Weeknd
5. Stoney – Post Malone

Artistes féminines les plus écoutées :

1. Rihanna
2. Taylor Swift
3. Selena Gomez
4. Ariana Grande
5. Sia

Ce classement nous indique que le hip-hop français n’est pas beaucoup représenté dans les nouveaux morceaux et albums les plus écoutés. C’est donc les rappeurs et artistes américains qui assurent le devant de la scène. Ainsi, même chez les artistes féminines ont voit bien que Rihanna en tant qu’artiste de R&B, rap et surtout de Hip-hop est largement en tête du classement suivie par les sonorités plutôt country et pop de Taylor Swift.

Pour aller plus loin :

De nombreux cours de hip-hop on lieu à Paris ou ailleurs en France.

Des événements tel que des Battles de danse ont lieu souvent à Paris et en banlieue. Une battle est un affrontement de plusieurs danseurs de différents styles de danse plutôt urbaine. Les danseurs font généralement partie d’un « crew » ou dit autrement d’une équipe. Et puis, il est possible d’assister à des compétitions de danse tel que le Juste Debout. Les Battles de danse sont des événements où le freestyle est accepté et même félicité. C’est pour cela que,  pour participer à une Battle de danse il vaut mieux savoir danser plusieurs styles de danse car on est que très rarement au courant du style de beats qui sera au menu.

Les concerts d’artistes connus tel que Snoop Dogg, Soprano, PNL, Lartiste, Mhd, Nekfeu ou encore Nicki Minaj deviennent de nouvelles scènes musicales où règnent une ambiance souvent afro et/ ou ghetto. Loin du publique de concert de musique classique, ces concerts sont dotés de fosses où les plus timides seront assurés de pouvoir danser en toute liberté sans avoir peur d’un quelconque jugement. Et les amateurs de break pourront laisser exprimer leur corps en tentant des pas de danse en freestyle.

Pour finir, l’histoire du rap et du hip-hop se réinvente chaque jour sous de nouvelles formes. Tantôt, on peut assister à de nouveaux phénomènes comme des applications de vente de sneakers ou plus précisément des baskets de la street culture. (source : Le Parisien). Tantôt, on assiste à des retours dans le temps avec des reprises des styles vestimentaires des années 2000 hip-hop et rap avec notamment le port du survêtement XXL qui revient à la mode.

 

Vous avez trouvé cet article grâce aux mots suivants: hiphop, rapper, festival hip hop, cours de danse hip hop, hip hop new style

 

Histoire du hip-hop
5/5 (5 note[s])
2 février 2019

2 réponses sur "Histoire du hip-hop"

  1. Intéressant l’histoire du hiphop c cool

  2. oueish cé tro bi1 lool

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© Classmap 2019. Tous droits réservés.