Le guide pour devenir végétarien 6 étapes

Vous voulez devenir végétarien ou simplement réduire votre consommation de viande mais vous n’arrivez pas à faire le grand saut ?
Inspirez-vous de ces 6 techniques qui pourront vous booster et vous poussez à faire le premier pas.

1. Reliez votre décision à un objectif plus grand

réussir ses projets passent par deux actions : trouver son coach et bâtir un état d'esprit positif
réussir ses projets passent par deux actions : trouver son coach et bâtir un état d’esprit positif

Lorsque je suis devenu un semi-végétarien, ce n’était pas vraiment par soucis du sort ( tragique) des animaux, mais plutôt pour être en meilleur santé et pour améliorer mes performances sportive, le sommet du podium étant l’objectif final de beaucoup de sportifs, à mon avis :p. Mon régime flexitarien fait parti intégrante de mon entraînement, ce qui explique la relative simplicité avec laquelle j’ai pu supprimer la viande de la majorité de mes repas. Le plaisir immédiat de manger un bon steak étant surpassé par le plaisir de savoir que je peux être plus performant et donc plus proche de mon objectif.

Faites de même. Trouvez-vous n’importe quel objectif qui signifie bien plus pour vous que le simple fait de ne plus manger de viande et vous verrez qu’il sera bien plus simple de vous tenir à votre nouveau régime alimentaire (cela peut être la souffrance des animaux bien sûr, mais également le fait de perdre du poids, d’avoir plus d’endurance, d’être plus performant au lit ( et oui ;p),etc.).

2. Allez-y de manière progressive

Poisson rouge
Poisson rouge

Beaucoup de personnes qui veulent devenir végétarien échouent parce qu’elles se disent :  » Mon dieu, je ne vais plus pouvoir manger ce produit X ! ».  Pourtant, c’est justement ce genre de pensée qu’il faut éviter !

Au lieu de supprimer du jour au lendemain un certain produit, commencez simplement par éviter de consommer ce produit durant 10 jours, pour tester. Ce n’est pas grand chose 10 jours non ? Au bout de ces 10 jours, vous remarquerez probablement un regain d’énergie. A ce stade, voyez si vous pouvez continuer d’éviter de consommer ce produit, non plus pendant 10 jours, mais pendant 30 jours ( au final, ce n’est que 20 jours de plus, non ?). Si vous y arrivez, il y a beaucoup de chance que vous ne reveniez pas en arrière après une si longue période sans avoir consommé ce produit.

L’idée n’est pas d’arrêter de consommer de la viande du jour au lendemain, mais de laisser vos papilles s’adapter !

Le flexitarisme est un bon moyen pour débuter, puisque cela vous permet de débuter en douceur en réduisant pas à pas votre consommation de viande. Si vous voulez aller plus loin et devenir un végétarien pur et dur, continuez progressivement en éliminant un aliment après l’autre. Par exemple, commencez par éliminer le porc de votre alimentation pour ensuite vous attaquez à l’agneau, au boeuf, au poulet et enfin au poisson. Pour ceux qui veulent devenir végétalien, vous l’aurez compris, c’est le même principe. N’oubliez pas, un aliment après l’autre.

Personnellement,  je me suis arrêté au flexitarisme qui correspond exactement à mes objectifs. De cette manière je m’autorise de la viande en certaines occasions, tout comme je m’autorise à boire de temps en temps. Cela reste un plaisir, mais un plaisir limité à certaines situations.

3. Trouvez des recettes végétariennes

Plat végétarien
Plat végétarien

Si, à la base, vous négligez votre alimentation, le fait de supprimer la viande de votre alimentation n’aura pour conséquence que de vous rendre plus malade, voir de provoquer des carences. En effet, vous ne pouvez pas vous contentez de supprimer la viande d’un burger pour n’en manger que le pain et les frites, de même que vous ne pouvez pas vous nourrir exclusivement de pâtes au pesto ou à la sauce tomate !

Vous devez trouvez des recettes végétariennes qui remplacent et compensent la suppression de la viande de votre alimentation, en matière de goût et de besoin physiologique. Tapez sur Google « recette végétarienne » et vous n’aurez que l’embarras du choix.

4. Changez vos habitudes

La tomate, aliment riche en lycopène, connu pour être un anti-inflammatoire
La tomate, aliment riche en lycopène, connu pour être un anti-inflammatoire

Beaucoup de personnes pensent que le végétarisme va de pair avec une sorte d’ascétisme alimentaire. Pourtant, c’est vite oublier le nombre incroyable d’aliments que ce nouveau régime vous fait découvrir.

Sans la viande, qui est en quelque sorte une solution de facilité, la cuisine devient un défi ( qui reste sain) ! Vous vous trouvez dans l’obligation d’explorer la cuisine d’autres cultures qui ont réussi à développer une cuisine riche et varié exempt de viande. Dans ce domaine, les cuisines indienne, thaï et chinoise offrent généralement de nombreuses recettes végétariennes. Mais vous pouvez aussi (re)découvrir des produits locaux qui ont été oubliez par la majorité de la population, malgré leur richesse incroyable.

5. Suivez vos progrès et célébrez vos succès

Courbe croissante
Courbe croissante

Amusez-vous à regarder en arrière pour observer vos avancés et n’oubliez surtout pas de célébrer vos succès !

N’oubliez surtout pas de vous récompenser après les 10 jours et les 30 jours sans viande. Lorsque vous vous récompensez, vous envoyez à votre cerveau un signal positif qui renforce vos habitudes et vous pousse à continuer dans cette voie.

Cette récompense peut prendre n’importe quelle forme, comme un verre de champagne, un cadeau que vous vous faites, un resto, etc.

6. Assumez-vous publiquement

Centenaire okinawaien
Centenaire okinawaien

Une chose est sûr, à un moment ou à un autre, votre nouveau régime végétarien va vous posez problème ou vous mettre dans l’embarras, que ce soit au restaurant, durant un voyage, à un repas chez des amis ou à une fête. Si vous voulez éviter ces  situations gênantes, clamez haut et fort votre décision de devenir végétarien ! Parlez de votre décision aux plus grand nombre ! Écrivez-le sur Facebook, rédigez un blog, parlez-en à vos amis et à vos collègues, etc. Le fait d’exprimer votre choix publiquement vous engagera auprès des gens et rendra plus difficile toutes tentatives de retourner à votre ancien régime alimentaire.

Devenir végétarien est-il difficile ?

Vous aimez les bonnes choses comme la viande mais vous souhaitez manger plus équilibré ? De plus en plus de personnes deviennent de nos jours végétariennes pour des raisons éthiques ou leur santé. Voici quelques techniques qui vous permettront de devenir végétarien en douceur sans pour autant avoir à vous priver.

Devenir végétarien, un véritable style de vie

Les enjeux des différents régimes actuels et les conseils nutritionnels qui s’y rapportent sont trop souvent vécu comme trop restrictifs. En effet, être végétarien n’est pas une religion à part entière mais plutôt un style vie. Il est cependant important d’être bien au courant des tenants mais aussi des aboutissants de ce régime qui, s’il est bien mené, peut vous conduire vers une alimentation bien plus saine.

Trop de viande peut être nuisible

La consommation excessive de viande peut-être nuisible pour votre santé comme le montre un récent rapport du Wortd Cancer Reseach Fund datant de 2007. Un grand excès de viande rouge ou encore de charcuterie pourrait favoriser l’apparition de cancer. Beaucoup d’organismes recommandent ainsi de réduire la consommation de charcuterie en évitant de dépasser 600 grammes de viande par semaine par personne.

Le régime végétarien, ou consommer des fruits et légumes

Quel que soit le choix que vous avez fait et le type de végétarisme que vous avez choisi, il vous faudra nécessairement passer par une augmentation de la consommation de fruits et légumes qu’ils soient crus, secs ou encore cuits. Ils possèdent toutes les qualités et constituent un apport en vitamines, oligo-éléments, glucides et antioxydants non négligeables. Les fruits de mer ainsi que plus généralement le poisson sont, quant à eux, des sources d’oméga 3 qui sont indispensables dans le cas d’une alimentation végétarienne.

Quelques astuces pour être végétarien en douceur

Si vous souhaitez vous lancer dans un régime végétarien il est bon en premier lieu de programmer des repas et des menus que vous appréciez. Vous parviendrez avec cette méthode à manger les choses que vous aimez sans vous rendre compte que vous êtes végétarien. Vous pouvez par exemple commencer votre repas avec un apéritif végétarien comme avec des noix de cajou ou encore des chips bio. Pour relever vos plats vous pouvez également les faire revenir dans plusieurs sortes de laits comme du lait de coco, de riz ou encore de noisettes.

Des aliments riches à connaitre

Il existe dans la culture végétarienne des aliments riches souvent méconnus et qui vous permettront de combler certaines carences. Très peu connu en France, l’azuri est ainsi un petit haricot de couleur rouge qui est particulièrement riche et régulièrement consommé par les végétariens. L’associer avec des lentilles ou encore des pois chiches vous permettra de remplacer les apports classiques de la viande.

Se nourrir à la mode végétarienne n’est contrairement à ce que l’on peut penser pas d’une grosse difficulté du moment que l’on arrive à consommer astucieusement et en associant les goûts et les couleurs pour créer des plats originaux et sains.

Vous avez trouvé cet article grâce aux mots suivants : devenir végétarien
, comment devenir végétarien , guide pour devenir végétarien , pourquoi devenir végétarien »

Le guide pour devenir végétarien 6 étapes
5/5 (4 notes)
4 avril 2019

0 réponses sur "Le guide pour devenir végétarien 6 étapes"

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© Classmap 2019. Tous droits réservés.