Comment évaluer le niveau d’un danseur de salsa ? [danse]

Voici un article pour savoir si un danseur danse bien ou non. Le fait de dire si une personne danse bien ou non est très subjectif (à moins d’avoir une grille de critères exhaustive, universelle et reconnue) et dépend du niveau de la personne qui observe, qu’il s’agisse d’un danseur ou d’une danseuse. En effet, un débutant va trouver toutes les passes magnifiques et comme nécessitant 10 ans de pratique, or une personne avec plus d’expérience sera bien moins admirative.

Critères objectifs pour évaluer le niveau d’un danseur

(un certain nombre sont aussi valables pour les danseuses).

Est-ce que le danseur :

  • est sur le rythme (et non sur son rythme) ?
  • fait les « bons » pas ? Ce que je veux dire par là, est qu’il ne doit pas se faire un noeuds avec les pieds, suffisamment accompagner la danseuse dans les déplacements de part ses propres déplacements, etc.
  • adapte la taille de ses pas à la musique ? Comme faire de petits pas sur une musique rapide (attention sinon le spectacle en vaudra le coup, préparez le pop corn, et surtout préparez une serviette et un grand verre d’eau pour le danseur qui en aura besoin après la course qu’il va entamer)
  • guide convenablement la danseuse pour qu’elle sache quoi faire et n’ait pas le temps de se poser de question ? Ce qu’il faut c’est n’être ni trop dur (car il ne faut pas casser un bras, oui je sais bien qu’il y a plus de cavalières que de cavaliers, mais ce n’est pas une raison, prenez soin de vos cavalières  ), ni trop mou (au risque que la cavalière ne sache pas quoi faire, reste sur place, ou à l’opposé se mette à guider).
  • est détendu ? Un danseur détendu et zen, aura un guidage souple, des gestes délicats et évitera le guidage saccadé qui secourait la cavalière, voire qui mettrait à rude épreuve ses articulations)
  • connaît plusieurs passes ? Oui, même si la chanson est courte, ne faire que des enchuflas, c’est un peu long et surtout la tête va vite tourner, vite vite une chaise
  • connaît en plus de plusieurs passes, des passes un peu plus évoluées et exotiques ? Si oui tant mieux la cavalière va découvrir de nouvelles passes et surtout va se laisser guider dans cette mouvance.

Critères subjectifs pour évaluer le niveau d’un danseur

Nous venons de voir la partie la plus simple, passons à présent aux critères subjectifs (comme précédemment les danseuses peuvent s’en inspirer). Pour ma part, je trouve que la danse, c’est un peu comme les relations homme femme, je ne veux pas dire de la drague, mais une relation plus joueuse, taquine et parfois ambiguë, car la danse est faite de contact physique.
Est-ce que le danseur :

  • connaît la danseuse ? Avec une personne que l’on connaît, c’est comme discuter, on sait de quoi parler et comment prendre la personne
  • a déjà dansé avec la danseuse ? Ca a l’air bête, mais si l’on a déjà dansé avec la demoiselle (ou la dame), le danseur sera moins coincé et la danseuse sûrement aussi. Sur un terrain conquit, il est plus aisé d’évoluer. Ensuite je ne dis pas, si le cavalier lui a mis un coup de coude dans le nez lors de la dernière danse, il faut mieux qu’il sache bien rebondir !
  • est complice avec la danseuse ? Ce point rebondit sur l’idée précédente, si vous connaissez la danseuse et que vous êtes complices, de part les précédentes danses ou autre, les choses devraient bien se passer, voire la complicité s’accroître.
  • est beau ? On peut dire ce que l’on veut, mais un danseur sera avantagé dans ce cas-là, car la danseuse sera contente de danser. Inversement si la danseuse commence juste à danser, mais qu’elle est physiquement attirante, le danseur sera bien plus indulgent !
  • a le sens de l’humour ? L’humour est une clé magique qui ouvre beaucoup de portes.
  • sent bon ? Pour les danseuses ce critères est une évidence, mais c’est loin d’être le cas pour les cavaliers. Il faut savoir que le nez de nos chères cavalières est beaucoup plus sensible que le nôtre à toutes ses agressions olfactives
  • encourageant ? Personne n’est parfait et personne ne sait tout, parfois il faut donner un coup de pouce à la cavalière qui n’est pas très à l’aise sur un passage, soit avec un petit mot d’encouragement soit l’aider à travailler le point moins confortable d’une passe. Vous n’êtes pas à la minute prêt sur une danse, la cavalière débutante appréciera que l’on prenne du temps pour l’aider à avancer. L’exercice est difficile pour un cavalier qui commence, mais ce n’est pas facile non plus pour une cavalière.
  • est serein calme et a l’air de maîtriser ? Si oui, la cavalière se sentira en confiance et évoluera avec plus de confiance. Attention la panique peut être contagieuse et les cavalières le sentent.
  • fait des + 10 points ? Je vole cette expression à mon prof. Il dit sur le ton de l’humour que dès que l’on fait certains mouvements, l’audience donne directement 10 points de plus à la note de la passe genre un lancé de main de la cavalière, ou autres mouvements qui peuvent être impressionnants alors qu’ils ne  sont pas si compliqués. A l’occasion il faudrait en dresser la liste, ce serait amusant

Être en phase

En plus de ces critères, il faut que les deux soient bien en phase et accordés. Durant une danse il faut un petit temps d’échauffement à deux pour être en phase. C’est normal tout le monde danse à sa façon et doit s’adapter à l’autre. Une fois ce temps de mise dans le bain faite, les choses sérieuses peuvent commencer, pour atteindre l’osmose voire l’extase de la danse à deux et cela dans l’harmonie.

Mot de la fin

Pour résumer si un danseur danse bien ou non, ceci va dépendre des avis des cavalières et cette notion est très subjective. Mais pour avoir un bon état des lieux, il faut avoir quelques danseuses régulières avec qui l’on danse convenablement, car avec l’habitude une relation de confiance s’installe et les langues se délient si l’on pose la question sur comment on danse et même des axes d’améliorations peuvent en ressortir. De plus il ne faut pas trop penser que tout est sous la responsabilité du cavalier, beaucoup de choses le sont, mais pas tout. Une anecdote sur ce point, l’autre jour en cours, nous apprenions une passe et là, la prof s’approche de ma cavalière et moi. Je la vois du coin de l’oeil et me dit, qu’elle va rectifier un point que j’ai fait. Et surprise, elle donne un conseil à la cavalière et non à moi. J’étais tout content de ne pas avoir été l’incriminé. Je n’avais pas remarqué le point au sujet de ma cavalière, jusqu’à l’entendre et là nous avons travaillé ensemble pour l’améliorer. La morale de l’article est que la danse se fait et se travaille à deux, pour que le plaisir soit partagé.

Comment évaluer le niveau d’un danseur de salsa ? [danse]
5/5 (4 note[s])
2 février 2019

2 réponses sur "Comment évaluer le niveau d'un danseur de salsa ? [danse]"

  1. Comment faire pour avoir un bon niveau en salsa s’il vous plait ?

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© Classmap 2019. Tous droits réservés.