Apprendre la danse de couple avec un meneur débutant

J’ai reçu un email il y a quelques jours d’une abonnée qui me demandait quelques conseils en kizomba. Généralement je réponds en privé mais j’ai tellement entendu cette question lors de mes cours qu’il me semblait important d’en parler publiquement. Je vais donc y répondre en citant cette abonnée, la réponse de ma partenaire et mon point de vue personnel.

Voici son message :

« J’ai appris les pas de base très rapidement mais maintenant je suis frustrée de ne plus progresser aussi vite. La plupart des hommes présents au cours n’ont pas le rythme. Comment puis-je progresser quand le meneur lutte déjà avec ses pas de base ? On nous dit que le meneur a le contrôle, donc s’il (ou elle) a du mal à gérer le rythme, on n’a plus qu’à accepter et suivre.

Comment je peux progresser avec un partenaire qui n’a pas le rythme ? Comment apprendre ou perfectionner mes pas dans cette situation ? » – Anaëlle

Je comprends la frustration de cette personne. C’est déjà une épreuve d’apprendre toute la technique que requiert la danse de couple, ça l’est encore plus avec un partenaire qui se présente comme un obstacle !

Suivre un meneur qui ne connaît pas ses pas de base est certainement une des plus grandes frustrations en danse de salon. Vous ressentez la musique et ne demandez qu’à être emportée par elle, alors que le meneur semble vous emmener à contre-courant.

Suiveuses débutantes : Comment progresser avec un meneur débutant en kizomba, bachata, etc

Je voudrais vous proposer une nouvelle vision de l’apprentissage. Votre objectif en tant que mené(e) n’est pas d’apprendre les pas de la kizomba, de la bachata ou de la salsa, etc. Vous n’avez pas besoin de savoir quand faire tel ou tel pas. Il s’agit là du travail de meneur.

Votre objectif est d’apprendre à suivre. Les pas de base permettent d’apprendre à marquer des « step » : sur place, sur les côtés, en avant, en arrière, avec des variations de rythme en fonction de la musicalité. Quand vous progresserez dans la kizomba par exemple et que vous aurez dansé avec davantage de meneurs expérimentés, ils vous auront fait faire de nouveaux pas que vous ne connaissiez même pas jusque là.

Une kizomba parfaitement réalisée est une kizomba où les pas des deux partenaires ne font qu’un.

Si vous vous donnez comme objectif de vous déplacer en harmonie avec votre meneur, peu importe s’il est en décalage avec la musicalité, vous apprendrez à suivre parfaitement (encore mieux avec un débutant justement).

Aussi, il faut avoir un peu de compassion avec les meneurs débutants. Ils ont beaucoup de paramètres à gérer : ils doivent danser ET faire danser. Ils dansent pour 2 ! A eux incombe la responsabilité de faire passer un bon moment à leur partenaire.

Pour cela, les meneurs doivent à la fois écouter la musique, apprendre à être en rythme, rester en connexion avec la partenaire, choisir les steps à venir, le rythme des steps. Ils doivent marquer la musicalité de la chanson, sentir l’équilibre de leur partenaire, etc … C’est en pensant à tout cela que le meneur en vient parfois à perdre le rythme.

Alors que peut faire la suiveuse débutante ? Premièrement le professeur vous a probablement dit une chose : « suivez exactement ce que votre meneur vous indique. » Alors faites-le ! Entraînez vous à être une excellente suiveuse, quitte à savoir vous déplacer même quand le guidage n’est pas cohérent.

« Je le fais souvent en salsa. Parfois on danse sur le 1, parfois sur le 2, parfois le leader s’y perd complètement et on danse sur le 3 ou 4. Tant pis, mon but est de suivre les pas du meneur. Quand j’ai commencé la kizomba, j’ai préféré danser avec les danseurs débutants qui n’avait pas le sens du rythme. Déjà parce que je me sentais mal pour eux et je voulais qu’ils progressent, mais aussi parce que j’ai compris que c’est de cette façon que mes talents de suiveuses s’amélioraient le plus rapidement ! » – Mona

Un autre avantage lorsque l’on suit réellement le guidage : le meneur voit tout de suite s’il fait bien ou pas. Ils savent si leur guidage était bon, ou trop léger, ou confus. De cette façon ils progressent plus rapidement et portent davantage leur attention sur la musicalité.

Juste pour être clair, je ne suis pas d’accord pour dire que le meneur a le contrôle sur la suiveuse, je dis plutôt que le meneur est responsable de choses comme le tempo ou la direction. Ce n’est donc pas à la suiveuse de « contre-guider » ou de prendre des initiatives sur les pas. Vous n’apprendrez jamais à faire la différence entre suivre un pas sur le beat, un pas ralenti et une syncope si vous décidez toujours de marcher sur le beat.

Une autre option est de proposer votre aide. Si le meneur a un problème avec le rythme vous pouvez l’aider à trouver le beat. Je pense que l’approche la plus directe et honnête sera aussi la plus polie, bien qu’elle puisse vous mettre mal à l’aise. Dîtes juste « Je sais que tu as plein de choses auxquelles tu dois penser en même temps. J’ai remarqué que tu avais du mal avec le rythme. Est-ce que ça te dirait que je tape le rythme sur ton épaule ? »

« Le but n’est pas de compter haut et fort les temps et d’attirer l’attention de tout le monde sur votre duo en détresse. Tapotez simplement votre partenaire du doigt et vous serez d’une aide appréciable. Bien sûr, si votre meneur décline votre proposition, vous devriez accepter sa décision.

Si le rythme est presque correct mais pas parfait, vous pouvez suggérer de marquer les bons temps avec votre corps. Par exemple si votre meneur va trop vite sur des ralentis, marquez bien ce ralenti de sorte à ce qu’il le ressente. Autre exemple : votre partenaire se déplace trop lentement d’un côté à l’autre, bougez le haut de votre corps de sorte à lui faire comprendre qu’à ce moment il aurait déjà dû effectuer un transfert de poids, puis attendez qu’il ait réagi pour poser votre pas en même temps que lui. » – Mona

Conseils aux professeurs pour accélérer l’apprentissage des débutants

Je pense qu’il est important de mettre un point d’honneur à l’écoute de la musique et à enseigner comment trouver le rythme. Il est vrai que les élèves veulent tout de suite danser sans s’attarder à ce genre de « détails », mais cela peut être fait en 5 minutes. Passez différentes musiques, demandez aux élèves de taper le rythme avec leurs mains, et apprenez leur comment revenir sur le rythme quand on l’a perdu.

Si vous en avez la possibilité, je vous encourage à inviter gracieusement des élèves avancés pour qu’ils participent aux cours débutants. Tout le monde a besoin de revoir les basiques et les élèves avancés seront d’une grande aide pour les débutants. Quand des élèves de bon niveau sont dans la « rueda », les débutants ont alors l’opportunité de ressentir un guidage précis ou une suiveuse réactive et de sociabiliser avant la soirée.

Personnellement c’est en enseignant à des débutants que j’ai le plus progressé. Savoir mettre les mots vous oblige à un travail de réflexion et de synthèse afin de transmettre votre savoir.

La seule condition à imposer : les élèves intermédiaires doivent appliquer uniquement le cours et les filles doivent suivre honnêtement ce qu’elles ressentent. Les avancés n’ont pas à perturber le cours en faisant leur « show ».

Si vous ne pouvez pas faire venir d’élèves avancés, intégrez vous dans le cercle et tournez parmi vos élèves débutants. Vous serez aux premières loges pour voir la confusion de vos étudiants et vous pourrez leur faire de vrais remarques personnalisées.

Comment danser avec un meneur débutant – Conclusion

courbe d'apprentissage danse de salon

Pour les suiveuses : soyez patientes. C’est bien connu que la personne guidée progressera plus rapidement alors que les meneurs qui investissent du temps ont un apprentissage plus long au départ. Mais avec le temps, lorsque les bons réflexes seront assimilés, ce sont les meneurs qui apprendront de plus en plus vite et qui surpasseront le niveau des menées.

C’est pourquoi il faut faire preuve de compassion avec les meneurs, car quand ils vous surpasseront, ils se rappelleront de vous en bien.

Finalement, danser avec des débutants est un bon moyen d’améliorer vos compétences en guidage et suivi. Pour les meneurs, vous aurez instantanément des retours sur la qualité et la précision de votre guidage. Pour les suiveuses, voici votre défi : suivez les meneurs débutants même dans leurs erreurs. Plus ils seront imprédictibles, plus vous développerez vos talents de suiveuses. Par la suite vous serez capables de suivre tous les pas, même les plus complexes. De plus, les débutants ont tendance à vous laisser plus de liberté, ce qui vous offre l’opportunité d’exprimer votre créativité et d’améliorer votre styling.

Soyez patient, bienveillant et investissez chacun dans l’apprentissage des autres.

Apprendre la danse de couple avec un meneur débutant
5/5 (5 notes)
2 février 2019

2 réponses sur "Apprendre la danse de couple avec un meneur débutant"

  1. Bonjour je suis débutant et ma copine confirmée. Comment faire pour apprendre rapidement ? Y a t il des cours en ligne pour que japprenne seul ?
    Merci de votre réponse

  2. Pas facile au début de s’entrainer avec un meneur débutant, pour nous les filles c’est tellement plus simple de progresser avec quelqu’un qui a déjà du niveau, mais bon c’est vrai qu’il faut aussi se mettre à la place de notre partenaire qui apprend…

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© Classmap 2019. Tous droits réservés.